Forum pour mes testes de codes et de graphismes.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Amanda S. 2.1

Aller en bas 
AuteurMessage
Melody R.
Admin
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 19

MessageSujet: Amanda S. 2.1   Lun 18 Sep - 14:00

avatar avatar
Amanda Slawn
Avatar: Penelope Cruz

Vampire - Rise and Fall

Statut: Fugitive

Âge: 61 ans - 38 ans

Métier: On lui donne l'argent, elle observe et rapporte.

Lieu de naissance: née à Réversa le 19 juin 1955

Particularité: Elle porte toujours un bracelet qui porte les initiales de son défunt amant.
Opinions: Elle n'a pas eu l'occasion d'avoir réellement une réaction à propos de la Révélation, étant absente à ce moment tant mouvementé bien qu'elle ai eu des conséquences sur sa vie. Il faut avouer que ce n'est pas spécialement ce qu'elle espérait le plus, que toutes ces races surnaturelles soient révélées au monde. D'ailleurs, les mesures prises par le Gouvernement lui font grincer des dents. Considérée comme fugitive, elle est obligée de se dissimuler sous son identité humaine pour espérer être logée et ça ne l'enchante pas. le Gouvernement a resserré la corde autour du coup des Aberrations. De même, certains des Altérations n'ont pas la vie simple non plus ce qui lui fait éprouver de la compassion. Leur monde est en train de mal tourner pour eux.

Quelle est sa réaction face à la Révélation ? Que pense-t-il des dispositions du Gouvernement ? Comment considère-t-il les Aberrations et Altérations ?



Révèle-toi
Vous aviez du le remarquer d'emblée qu'Amanda n'était pas du genre à se faire des amis. Ce n'est pas le genre de personne à être très sociable. En effet, depuis sa jeunesse elle avait toujours un peu de mal à créer des liens avec les personnes l'entourant, notamment à l'école. Être entourée de filles toute la journée ne lui plaisait pas tant ce qui causa cette tension envers les autres. Un lien d'amitié voyez-vous ce n'est pas trop son genre, elle trouve cela bien bête, comment peut-on savoir qu'une personne est notre amie et pas une autre ? Elle ne se liait pas facilement à cause de ses parents qui se méfiaient de toutes les personnes qu'ils pouvaient croiser. Ce qui est bien maintenant, c'est que ayant très peu de monde dans son cercle d'amis, elle n'est pas obligée de se méfier d'eux.
Autre petit point chez madame la Vampire, est qu'elle est du genre très têtue. Mais vraiment. Elle ne reviendra jamais sur ses paroles ou son idée, à moins d'avoir un bon argument à lui donner pour qu'elle change d'avis. Et ce depuis qu'elle est toute jeune. Ce trait de caractère est important car c'est ce qu'il la définit le plus avec le fait qu'Amanda est rancunière. Par tous les moyens possibles, elle cherchera à se venger. Après la mort de son opposé, créateur, copain - ou tout ce que vous voulez - elle s'est mise dans la tête de se venger des Anges, races qu'elle considère comme en trop dans la ville. J'ai envie de dire, ces deux traits vont de paires, puisqu'on ne va pas lui retirer l'envie de se venger, vous voyez ce que je veux dire ?
Bon, mise à part tout ça et le fait qu'elle soit froide, elle reste "humaine" si l'on peut dire. Oui, Amanda a un petit coeur d'artichaut, qu'elle cache d'ailleurs très très bien derrière son visage fade, figé. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles elle ne va pas chercher à se lier d'amitié, ayant peur de perdre de nouveau une personne à qui elle tient.


Confie-toi
2 Juin 2017

« Ma vie d'avant n'est pas vraiment importante, je suis juste née ici, à Reversa, dans une famille comme les autres, j'avais des parents "normaux", des humains. Nous vivions tranquillement, en essayant de se tenir à l'écart des problèmes. Je n'étais pas née avec le nom Slawn, mais celui de Torn celui de mes parents. Comme tout enfant, je jouais avec mes amis, et j'allais à l'école. Je vivais une petite vie plus que normale, et cela me convenait amplement. Jamais je n'aurais un jour penser vivre autrement qu'avec mes parents...il est vrai que j'étais jeune aussi à ce temps. Mais cela changea avec le temps.

Ça commença lorsque je passai la dizaine. J'étais en mesure de comprendre un peu mieux les problèmes qui commençaient à se tramer en ville, mais mes parents me laissaient en dehors de tout ça. Je me souviens les avoir entendu se disputer à de nombreuses reprises, ma mère voulant quitter cette ville de "monstres" disait-elle. Mon père le voulait aussi, mais ils ne pouvaient déplacer la boutique d'antiquité qui venait à peine d'ouvrir à St James Place. Inquiets que je puisse rencontrer des "monstres" ou des personnes malfaisantes, mes parents me placèrent dans une école privée avec encore un régime de non-mixité des classes. La cour était séparée en deux, d'un côté les garçons et d'un autre, nous, les filles. Je ne comprenais pas vraiment ce système au départ, mais en grandissant je le trouvais de plus en plus absurde.

Plus mon âge grandissait, et plus j'avais envie d'explorer ce monde qui m'était en parti inconnu. Mes parents ne me laissaient guère sortir avec des amis, m'emprisonnant dans ma chambre, lorsque ce n'était pas au secondaire. C'est à cette période que je développai une envie de me rebeller contre eux ce qui engendra quelques sorties nocturnes clandestines. Il m'arrivait souvent de me faufiler hors de la maison par la fenêtre pour ainsi rejoindre un groupe d'amies qui faisait de même. A croire que leurs parents étaient autant envahissant que les miens. Nous avions pour habitude d'aller à un pub pour retrouver des jeunes que nous avions rencontrés lors de nos premières sorties. C'était comme un petit rituel entre nous, sortir le soir pour ainsi se retrouver. Les garçons n'étaient pas beaucoup plus âgés que nous, juste une année ou deux en plus. L'un d'eux m'avait d'ailleurs tapé dans l'oeil. C'était étrange ce que j'avais ressenti lorsque nos regards s'étaient croisés ; il y avait eu comme un connexion entre nous, et lui aussi l'avait ressenti. Depuis ce jour, lorsque l'un buvait par exemple un peu trop, l'autre personne le ressentait en elle, ou en tout cas c'était mon cas. Il y avait d'autres petites choses comme ça entre eux.
Ces sentiments envers lui, je n'en parlai à personne, même pas à mes amies, je ne voulais pas que cela se sache, surtout si ce n'était pas réciproque. Et puis ça pouvait très bien remonter aux oreilles de mes parents, donc je préférais garder cela pour moi. Si ils apprenaient que je me glissais hors de la maison presque tous les soirs, ils m'enfermeraient encore plus que je ne l'étais déjà.
J'appris à le connaître et je le côtoyai plus que ce que je n'aurai cru au début. Nous nous étions rapproché à un point où nous parlions tous les soirs. Jamais je n'aurai pensé qu'avec ces escapades nocturnes j'aurai pu rencontrer quelqu'un que j'aurai autant aimé.

Les années passèrent, je terminai le lycée ayant obtenu mon diplôme et ma majorité. J'espérais être libre de pouvoir faire ce que je voulais, mais mes parents gardèrent sur moi une emprise. Mais comme dit plus tôt, j'avais atteint ma majorité et je ne voulais pas spécialement faire d'études par la suite si c'était pour ne pas avoir de vie comme auparavant. Un jour, je finis par me révolter, leur claquant ce que je pensais d'eux et de leurs opinions sur les Nocturnes. Mes parents étaient des poules mouillés, et en restant dans cette ville ils se feraient croquer en une bouchée. Ils méditèrent longtemps sur mes paroles et finirent un jour par accepter de quitter la ville afin de s'éloigner des problèmes. Moi ? Partir avec eux ? Bien sûr, trois fois même. Il était hors de question que j'abandonne cette ville si mystérieuse, je voulais en apprendre plus sur cet endroit dont mes parents avaient peur, et je ne voulais pas non plus dépendre d'eux, ils m'avaient assez emprisonnée comme ça. Et puis j'avais déjà prévu où vivre après leur départ, je vous laisse deviner avec qui.

Les années passèrent doucement. J'avais emménagé avec lui à l'âge de mes 20 ans, lorsque mes parents quittèrent la ville. Ils étaient persuadés que j'allais vivre chez une amie, n'ayant jamais entendu parlé de cet homme. J'avais, pour l'aider dans le loyer trouvé un petit job de serveuse dans un pub non loin de l'appartement. C'était ainsi que j'avais continué à vivre par moi-même sans l'aide de mes parents. Je savais pourtant qu'ils m'avaient laissés sur un compte de l'argent pour moi, mais je n'y touchais pas.

A l'âge de mes trente ans, je fus seule pendant deux ou trois années. Vous me demandez pourquoi n'est-ce pas. L'homme que j'avais aimé avait considérablement changé. Il était tombé malade et sa maladie s'était aggravée avec le temps. Ne voulant pas mourir comme le reste de sa famille il du faire un choix crucial sans mon accord. Il se changea complètement, trouvant comme idée d'abandonner la race humaine pour en devenir son pire ennemi. Il du être gardé à l'Eden's Manor le temps de contrôler sa soif de sang. Je ne le voyais pas souvent au risque qu'il ne me chope moi. Mais je n'en avais pas peur, à vrai dire c'était lui qui me fuyait lorsque j'essayais de m'en approcher. Ce fut difficile d'être séparés et de sentir la douleur de l'autre sans rien pouvoir faire, mais on s'y fait tout le temps n'est-ce pas ?

En vérité, la plus grosse douleur que je pouvais ressentir, c'était le fait de devoir mourir avant lui et de vieillir sans lui. C'est pourquoi après plusieurs années de cohabitation avec un vampire, je décidai de changer pour lui. Vous allez peut-être trouver mon histoire trop rose pour un monde si sombre, mais c'est la mienne et si elle ne vous plait pas je ne peux rien y faire. Bon je vous passe les détails, il y a eu de nombreuses disputes entre lui et moi car il ne voulait pas. Mais après s'être rendu compte qu'il ne pourrait pas me faire changer d'avis, il accepta. Bien sûr, cela n'arriva pas du jour au lendemain, surtout que j'avais déjà posté la date. J'avais choisi le jour de mon anniversaire: le 19 Juin 1993. Je m'étais préparée à mettre un terme à ma vie d'humaine, et tant pis pour mes parents, ils ne faisaient plus partis de ma vie. J'allais mettre fin à ma vie pour en renaître d'une autre. Je me souviendrais toujours de ses crocs dans ma chaire afin de me vider petit à petit de mon sang. Pour être honnête, la suite de cette transformation est comme un trou noir dans mon esprit, je sais juste qu'il n'était pas serein et pensait m'avoir perdue.

Dix-sept ans passèrent à une vitesse énorme. Mon corps ne changeait plus, j'avais gardé la même apparence que ce dernier jour de vie humaine. Je n'avais pas revu mes parents depuis très longtemps et la fois où je fus prévenue de leur "visite", c'était pour m'annoncer leur enterrement. Génial comme retour non ? Mes parents étaient décédés dans un accident de voiture en 2001 et leurs corps devaient être enterrés à Réversa. Je ne pus assister à l'inhumation de mes parents, mais me rendis tout de même au cimetière la nuit tombée. Il y avait devant leur tombe un jeune homme d'une vingtaine d'année, l'air perdu. Je ne m'approchai pas plus, devinant le lien que j'avais. Dans une lettre qu'ils m'avaient envoyé, mes parents parlaient d'un jeune frère avec lequel j'avais quelques années de différence. Je ne l'avais jamais vu, mais ce soir là, son odeur m'était tellement familière que je devinai tout de suite qui il était. Je ne me dévoilai pas en revanche, il pouvait ne pas me connaître, ou ne pas savoir qu'il avait une soeur.

C'est en 2009 que les choses commencèrent à se corser un peu. En effet, une nouvelle race fit son apparition dans la ville de Réversa, une race qui ne réveilla guère la joie des Nocturnes. Très rapidement, ils accédèrent au pouvoir et organisèrent une exécution en masse des Nocturnes en 2010. Je ne les avais pas aimé dès leur arrivé, mais savoir que la personne avec qui j'avais passé quarante ans de ma vie venait de se faire assassiner si l'on puit dire me rendit folle. Mon coeur rata comme des battements, ma vue s'était brouillée, je n'entendais plus ce que je voulais et un cri strident se fit entendre dans les couloirs du Manoir. Je me sentis comme mourir, j'étais devenue incontrôlable et pour cette raison, je fus enfermée dans la chambre que j'avais utilisé après ma transformation.

On peut dire que c'était l'une des périodes les plus monstrueuses de ma vie. Pendant de longs mois je restais enfermée dans cette chambre, ne sortant plus du tout la nuit. J'étais un danger si je sortais car j'aurai attaqué le premier humain trouvé et c'était interdit. Meurtrie, je n'étais plus capable de me nourrir moi-même alors on m'aidait pour cette tâche. Il me fallut énormément de temps avant de me sentir mieux. J'avais l'impression qu'une partie de mon âme m'avait été arraché brutalement. J'étais une loque, planquée dans un coin de la chambre. Vous voyez l'hystérique ou la sorcière complètement décoiffée, se roulant en boule en marmonnant ? C'était la même chose. L'un de mes compatriotes réussit à me raisonner, à me calmer peu à peu afin que je retrouve la raison.

Je fus libre de sortir après huit mois passés à l'Eden's Manor dont cinq enfermée. La première chose que je fis ce fut changer mon nom de famille en Slawn. Celui que lui portait, Nick Slawn. Je gardai le même appartement, celui-ci étant rempli de souvenir entre lui et moi. Ce fut difficile au début, mais je m'étais forgée une carapace afin de ne pas montrer ma faiblesse ce qui m'aida à surmonter ces souvenirs.

Ma vie de serveuse reprit pendant quelques années, écoutant les paroles de chaque client, Elfe, Vampire, Spectre et même Ange. L'envie de leur sauter dessus à chaque fois que j'en voyais un était présente, mais c'était au risque de mourir. Je les haïssais donc en silence. Même si je ne faisais aucune action pouvant le montrer, je me tenais au courant de tout ce qu'il se passait autour d'eux, la fin du gouvernement, les Anges emprisonnés et libérés à cause de tricherie et tout ce qui s'ensuivit. L'apparition de Prometheus ne me fit guère plaisir, car si le but de Léviathan était de faire tomber les Anges, celui de ce nouveau groupe activiste voulait chasser les Nocturnes de la ville, de quoi faire grogner. Les actions menaient par Prometheus ne me réjouissait pas quand à Leviathan, je n'étais pas complètement en accord au début. C'est avec le temps que j'essayai d'y prêter plus d'attention avec ce qu'il arrivait à la ville.

Mais une autre chose vint chambouler un peu mon quotidien, cette chose étant un humain: Aiden Torn. Depuis l'enterrement de mes parents, il n'était pas revenu en ville donc son "retour" était suspect. Suite à un soir où il était un peu saoul et moi toujours serveuse, il me confia que ses parents lui avait menti au sujet et que sa soeur n'était pas morte. L'envie de retrouver celle-ci était présente, sa tombe étant introuvable. Que voulez-vous répondre à quelque chose comme ça lorsque vous êtes vous même sa soeur ? Mais que vous êtes devenu suceur de sang. A vrai dire, il n'arrivait pas au meilleur des moments pour la ville et c'était une chose qui m'inquiétait énormément. Même si je n'avais jamais vraiment été en bon terme avec mes parents, il restait mon frère et je me devais de faire attention à lui.

Je m'absentai par la suite pendant une bonne année loin des problèmes et afin de réfléchir sur moi-même et mes envies. J'avais quitté mon travail et je vivais de l'argent que mes parents m'avaient légué à leur mort ainsi que ce qu'il restait de Nick. A mon retour, énormément de choses avaient changé. La révélation des races avait été jusque Bristol qui avait été mis en quarantaine comme Réversa. Je peux vous dire que ça puait.

En effet ça puait. Je ne m'étais pas rendue compte à mon retour de l'ampleur de la Révélation. Réversa n'était plus au fur et à mesure et ce qu'il restait encore de cette ville fut utilisé pour nous mettre nous, les Nocturnes ou devrais-je dire les Aberrations leur but étant de nous éliminer grosso modo. Ca ne changeait pas spécialement d'avant sauf que les forces étaient bien plus renforcés. J'avais du me résigner à quitter l'appartement et avec un petit peu de chance, j'en achetais un sous le nom Torn, Amanda Torn étant encore enregistrée comme humaine. J'allais être tranquille pendant un petit moment. Le CAA fichait en ruine mon petit passe-temps à toujours être partout, je ne pouvais pas mener à bien mes observations. Il m'était déjà arrivé à devoir fuir par leur faute. J'en viendrais peut-être à regretter Réversa. »



Hors-jeu
Pseudo et âge: Manda' - 18 ans

Comment as-tu connu le forum? Réversa !

Qu'est-ce qui t'a convaincu de t'inscrire? Dois-je vraiment y répondre ? Dans ce cas je dirais juste vous ! Parce que je vous aime :inlove:

Depuis combien de temps fais-tu du RP? 6 ou 7 ans je dirais !

Fréquence de connexion: J'essaye du mieux que je peux, période de révisions.

Un commentaire? Je tiens à préciser que dès Septembre, mon activité sera très fortement ralentie à cause des études supérieures. Je posterai un message à ce moment là...
Ah ! Et je suis en période de révisions car bientôt le bac donc si ma fiche traîne un peu c'est normal. :/

FELICITATIONS POUR TOUT CE BOULOT DE DINGUEUH ! :hii:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtestenana.kanak.fr
 
Amanda S. 2.1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fiche] Amanda
» tu as besoin de tuer la creature ?
» [Bac] Anglais
» (f/libre) Amanda Seyfried
» (f) amanda seyfried ≈ la main gantée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teste de Nana :: Teste de Codage :: Codage Présentation-
Sauter vers: